rapport-architecture
La Commission européenne vient de publier un rapport intitulé "Towards a shared culture of architecture - Investing in a high-quality living environment for everyone " dont l’objectif est de garantir une architecture et un environnement bâti de qualité. Ce document s’appuie sur les principales...
L'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT) a lancé le 18 octobre l'appel " Booster communautaire de l'EIT — Soutenir l'expansion de nouveaux projets du Bauhaus européen " à l'appui de l'initiative du Nouveau Bauhaus européen. Ce premier appel permettra d'octroyer à 20 entreprises...
Porté par l’Institut Français en partenariat avec l’OCTA et l’APCA et co-financé par l’Union européenne, le projet pilote Archipel.eu , lancé en juin 2021, vise à préserver et à promouvoir la culture dans les régions ultrapériphériques et les pays et territoires d’outre-mer. Ce projet pilote repose...
Le projet inDICEs - Measuring the Impact of Digital Culture organise en novembre un atelier en 3 parties intitulé " Suivi et auto-évaluation de la performance numérique dans les musées ". Cet atelier, qui aura lieu en ligne les 5, 12 et 19 novembre, portera sur la manière dont les musées peuvent...
"(Re)-engager les publics numériques dans les secteurs culturels - améliorer les données sur les publics" est le premier sujet de Voices of Culture pour 2021-2023. Ce thème engagera des experts sur le sujet de la compréhension des publics numériques, avec un accent particulier sur les arts du...

En bref

La Commission européenne a adopté le 19 octobre une communication qui fait le point sur les conséquences du changement de circonstances pour la gouvernance économique.

 

La Commission européenne a adopté le 19 octobre son programme de travail pour 2022, qui établit les prochaines étapes de sa politique audacieuse et porteuse de transformation pour une Europe de l'après-COVID-19 qui soit plus verte, plus équitable, plus numérique et plus résiliente.

 

Dans une résolution adoptée début octobre, les députés européens soulignent le risque de biais algorithmique dans les applications d’intelligence artificielle (IA) et précisent que des contrôles humains et juridiques élevés sont nécessaires pour prévenir la discrimination par l’IA, en particulier dans le cadre des services répressifs ou dans un contexte transfrontalier.