drapeau UE

État de l’Union 2022 : défis et priorités

État de l'Union

Chaque année en septembre, la présidente de la Commission européenne prononce son discours sur l’état de l’Union. Ce rendez-vous annuel permet de dresser un bilan des actions de la Commission et de partager les lignes directrices pour les mois à venir.

Mercredi 14 septembre, lors de son discours sur l'état de l'Union, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a donc présenté les initiatives phares que la Commission entend conduire dans les prochains mois, dont plusieurs constituent une réponse aux recommandations formulées par les citoyens dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

La présidente a débuté son discours en rappelant la situation de guerre en Ukraine : "Pour la première fois de son histoire, ce Parlement débat de l'état de notre Union alors que la guerre fait rage sur le sol européen". Elle a salué le courage du peuple ukrainien et a réaffirmé que "la solidarité de l'Europe avec l'Ukraine demeurera indéfectible", soulignant le fait que les sanctions mises en place à l’encontre de la Russie "ne sont pas près d'être levées".

Ursula von der Leyen a ensuite poursuivi sur la nécessité de défaire la dépendance envers les combustibles fossiles russes et sur la réduction de la consommation globale d'électricité.

Elle a également abordé des mesures pour faire face aux conséquences du changement climatique comme l’augmentation de la capacité de lutte contre les incendies.

Sur le plan économique, le succès du plan de relance commun NextGenerationEU a été mentionné, tout comme le nécessaire investissement dans la formation initiale et la formation continue.

La présidente est aussi revenue sur le "tournant dans la politique mondiale" qui "oblige à repenser notre programme de politique étrangère". Son discours a fait une place importante à la défense de la démocratie, mentionnant qu'un train de mesures sera présenté en ce sens, notamment pour se prémunir des ingérences et de la désinformation.

Suite à ce discours, lors du débat annuel sur l’état de l’Union, les députés européens ont interrogé la présidente von der Leyen sur le travail de la Commission durant l’année écoulée et sur ses projets à venir.