Le fabuleux destin d'Elisabeth Vigée Le Brun, peintre de Marie-Antoinette

Outre l'image de peintre officiel et proche de la reine Marie-Antoinette que nous avons tendance à retenir uniquement avec celle de la représentation picturale de certains "douceur de vivre" de la fin du XVIIIème siècle en France, qui se cache derrière ces visages féminins trop lisses, trop roses, dans des sourires d'esquisses douces ? Née en 1755 et décédée en 1842, c'est sans doute grâce à cette longévité exceptionnelle que Louise Elisabeth Vigée Le Brun aura le temps de vivre différentes existences. Née sous le règne de Louis XV, elle connut les prémices de la Révolution, vécut sous le premier Empire, la Restauration et le retour de la monarchie, fut célébrée dans les plus grandes cours d'Europe. Son exil pendant la Révolution française mène en Suisse, en Italie, en Autriche, en Russie et en Angleterre dans des musées et des collections privées.

Structure porteuse: 
Illégitime Défense
Programme: 
Europe Créative
Financement obtenu: 
180.000 €
Région: 
Ile-de-France
Secteur: 
Production audiovisuelle